CHÂTILLON ÉCOLOGIE SOLIDAIRE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Transports

Fil des billets

dimanche 14 octobre 2012

STOP AU METRO SOUTERRAIN GRAND PARIS EXPRESS

CHATILLON ECOLOGIE SOLIDAIRE soutient la pétition contre le métro souterrain GRAND PARIS EXPRESS pour une autre approche des transports en commun

Texte de la pétition

Face à ce projet de la démesure, de la finance, de la spéculation immobilière, d’opérations dévoreuses d’espaces agricoles, de la dégradation de l’environnement, de l’aggravation des inégalités, NOUS, HABITANTS D’ILE DE FRANCE, membres d’associations et de collectifs, soutenus par la Coordination pour la Solidarité des Territoires d’Ile de France et contre le Grand Paris (COSTIF) nous demandons notamment l’arrêt d’Europa City à Gonesse, de l’extension de l’aéroport de Roissy, du campus Paris-Saclay, du développement de la Défense, des projets de métro et gares dans les zones agricoles (Triangle de Gonesse, Plateau de Saclay, Val de Bréon…), la dissolution des établissements publics : Société du Grand Paris, Établissement public Paris-Saclay. NOUS APPELONS à signer cette pétition pour la mise en place par le Premier Ministre d’un MORATOIRE IMMÉDIAT sur le Grand Paris permettant ainsi d’envisager un autre projet pour l’Ile de France.

Signez la pétition

Lire la suite...

samedi 3 mars 2012

La loi Warsmann va augmenter de 400 millions d'euros l'entretien des routes

Ce gouvernement et la majorité UMP viennent de faire adopter une nouvelle entourloupe en acceptant que des camions de 44 tonnes continuent à rouler avec 5 essieux à partir de 2014 contre 6 prévus auparavant.

Cette proposition avait été vivement critiquée par les organisations syndicales, les associations de défense de l'environnement et même le conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD).

En effet, par le surpoids par essieu, une usure accélérée des routes est occasionnée, estimée à 400 millions d'euros supplémentaire par an qui est payée par le contribuable.

Lire la suite...

samedi 28 janvier 2012

Dérapage du coût du tunnel de Toulon : la région PACA trinque

chantier_interdit_au_public.jpg

Voici un exemple des conséquences d'un projet mal maîtrisé sur les finances d'une collectivité.

La région PACA va devoir ajouter 31 millions d'euros au financement du tunnel de Toulon en plus des 80 millions d'euros déjà accordés.

Cet exemple parlant, qui aura un impact sur les autres politiques publiques financées par cette région, montre ce qui va se passer au niveau des budgets départementaux et régionaux d'Ile de France avec le projet Grand Paris Express dont le dérapage se chiffrera en milliards d'euros.

Il est encore temps d'arrêter cette folie technique et financière et de proposer des alternatives qui apporteront des réponses plus simples, moins coûteuses et plus rapides aux franciliens.

Pour en savoir plus sur le tunnel de Toulon.

vendredi 23 décembre 2011

LA CGT rejoint l'analyse de Châtillon Ecologie Solidaire et d'EELV sur le Grand Paris Express

chantier_interdit_au_public.jpgDans un communiqué de presse datant du 20 décembre la CGT dénonce le projet du Grand Paris Express sur des arguments identiques à ceux que nous avançons depuis 2 ans.

le communiqué de presse de la CGT

Lire la suite...

vendredi 7 octobre 2011

Le Translohr à Bamako avec la complicité de la municipalité de Strasbourg : une honte

n1011234519_30233076_3891.jpgRien d'étonnant à ce que la France soit une mauvaise exportatrice quand nos élus vantent auprès de chef d'Etat étranger des mauvais produits comme le Translohr.

C'est peut être un gain à court terme pour Lohr Industrie mais à moyen et long terme c'est l'image de la France qui en prend un coup lorsque les dysfonctionnements inhérents à cette technologie apparaîtront.

Vouloir vendre à Bamako un tramway dont on sait pertinemment qu'il fonctionne mal et qu'il a des coûts d'entretien pharaoniques qui nécessitent une haute technicité c'est une honte.

Comment imaginer avec les problèmes que rencontrent toutes les villes qui ont choisi cette technologie que le Mali sera en capacité d'assurer le bon fonctionnement de ce système. Les habitants de Bamako seront les premiers pénalisés par ce choix.

Il est plus que temps d'arrêter de soutenir cette technologie propriétaire qui n'a aucun avenir. Espérons que le protocole signé entre Lohr et l'Etat malien n'aura pas de suite.

Lire la suite...

dimanche 2 octobre 2011

Le Translohr, Titanic de Clermont-Ferrand

n1011234519_30233076_3891.jpg* 10 rames à l'arrêt par décision du préfet à cause de leur dangerosité,

  • des salariés de l'exploitant qui mettent en cause le choix initial imposé du tramway sur pneus tranlohr et qui se mettent en grève,
  • un rapport d'audit calamiteux sur le translohr avec un doute sur son impartialité qui pointe du doigt une défaut d'entretien mais aussi des problèmes matériels.

A Clermont, ce tramway est en train de sombrer corps et âmes.

Ce ne sont que quelques éléments qui ne font que justifier nos critiques depuis maintenant 10 ans du projet de tramway T6 Châtillon Clamart Vélizy Viroflay. Tout cela nous l'avions annoncé et nous avions annoncé également que ce système vieillirait très mal. Cela va devenir un accident industriel majeur à 700 millions d'euros en Ile de de France et tout cela parce que des politiques comme messieurs PASQUA, SARKOZY, DEVEDJIAN, PEMEZEC, SCHOSTECK mais aussi HUCHON ont voulu faire plaisir à une entreprise qui ne vend son système que par parainage politique, la société Lohr industrie. Ils ont imposé ce choix contre l'avis initial de la RATP. En plus, nous aurons de nouvelles rames, par leur longueur, qui n'ont jamais été testées ce qui nous laisse redouter le pire sur leur fiabilité.

La vie de dizaine de milliers d'habitants au sud de Paris est sacrifiée pour le plus gros gaspillage d'argent public en Ile de France (nous aurons bientôt avec le Grand Paris le plus grand gaspillage de tous les temps à 30 milliards d'euros).

Nous avions demandé que le site propre du Translohr, par une plus grande largeur, puisse au moins accueillir des bus pour que l'investissement puisse être réversible. Nous n'avons pas été écoutés. Il n'y a pas de plan B pour le T6.

Il est plus que temps d'arrêter les magouilles politiques décrites par DEVEDJIAN lui-même qui fait que les choix de transport en commun ne sont pas réfléchis et comparés pour envisager les meilleures options mais imposés par le haut.

En cette période de restriction budgétaire, ce gaspillage d'argent public est encore plus inadmissible.

Lire la suite...

samedi 7 mai 2011

Bus 294 et 388, arrêt "Pierre Sémard", retour sur la réponse du Maire

Dans le Châtillon-Informations d'avril le Maire rejette sur la RATP la responsabilité de la suppression de l'arrêt de bus "Pierre Sémard" 294 et 388.

Lire la suite...

dimanche 6 mars 2011

Grand Paris : plainte auprès de la Commission européenne

Le 6 mars 2011, l'association Alter Ekolo Île-de-France représentée par Francine BAVAY et Jérôme DESQUILBET dépose une plainte auprès de la Commission européenne en demandant l'annulation de la loi sur le Grand Paris.

Lire la suite...

jeudi 10 février 2011

L'accord UMP - Huchon sur les transports en Ile de France : plus c'est cher moins on réfléchit

chantier_interdit_au_public.jpgFin janvier, au mépris de toute consultation du public et des élus locaux, alors que les débats publics sur Arc Express et le Grand Paris n'étaient même pas terminés, Monsieur HUCHON et le gouvernement se sont mis d'accord sur un nouveau projet de transports pour l'Ile de France dont le coût est passé à 31 milliards d'euros d'ici 2025. Notons au passage que le plan de mobilisation de la région avec Arc express et le projet de Grand Paris précédent n'étaient déjà pas financés tant en investissement qu'en exploitation. Le nouveau projet, objet du nouvel accord, fait un bon de 10 milliards d'euros en investissement sur les précédentes évaluations.

Le gros hic c'est l'approximation des chiffres.

En janvier 2011 le projet de tramway T6 Châtillon Viroflay est annoncé à 350 millions d'euros alors que la réalité c'est déjà au minimum 381 millions d'euros pour l'infrastructure (chiffre 2006) et 170 millions d'euros pour le matériel roulant (chiffre 2010).

Ce projet d'accord cadre et la légèreté avec lequel les estimations ont été faites annonce des jours difficiles pour le pouvoir d'achat des citoyens mais aussi pour les finances des collectivités et des petites et moyennes entreprises. Les 31 milliards d'euros ont toutes les chances de se transformer en 50 milliards d'euros avec le dérapage du coût des chantiers.

Le PS et l'UMP nous mènent droit dans le mur avec un tel projet et va diminuer les ressources de tous les acteurs pour lutter contre les urgences éducatives, sociales et environnementales.

D'autres options beaucoup moins coûteuses sont possibles.

Lire la suite...

vendredi 4 février 2011

Grand Paris : un élément essentiel du débat caché au public

chantier_interdit_au_public.jpgFin janvier 2011, la société du Grand Paris a enfin mis à disposition du public une note financière sur le coût d'exploitation du projet et une note sur le coût d'investissement..

Le hic c'est que ces documents datent du mois de mai 2010. Alors que ces documents auraient dû être mis à la disposition du public dés le début de la procédure de débat public, ils ne l'ont été que quelques jours avant la fin du débat public empêchant tout regard critique.

Châtillon écologie solidaire a révélé qu'il y a un énorme problème de chiffrage suivant l'opérateur qui fait le calcul.

Lire la suite...

jeudi 3 février 2011

Fonctionnement de Grand Paris Arc express - 500 millions d'euros ou 1,2 milliards d'euros

chantier_interdit_au_public.jpgLors du débat public commun au Grand paris et Arc Express du 12 janvier 2011, des éléments financiers sont enfin sortis de la réunion.

Le STIF annonce que le Grand Paris coûtera 1,2 milliards d'euros en fonctionnement quand la société du Grand Paris annonce 500 millions d'euros.

Qui dit vrai ?

Châtillon écologie solidaire dit halte à la gabbagie financière et à l'amateurisme des acteurs de ces projets qui sous estiment le coût réel de l'investissement et du fonctionnement pour lancer ces projets et mettre ensuite tout le monde sur le fait accompli.

Le PS et l'UMP en signant un protocole d'accord qui va coûter encore plus cher que le projet du Grand Paris prennent la responsabilité des conséquences qui en découleront :

  • une baisse du pouvoir d'achat à cause de l'augmentation des coûts de transports des usagers et des impôts des contribuables ,
  • une augmentation du coût du travail par le biais de l'augmentation des charges des entreprises,
  • une augmentation de l'endettement des collectivités pénalisant nos enfants et petits enfants,
  • une spéculation foncière plus grande qui pénalisera à la fois les petits entrepreneurs, les classes moyennes et les personnes en difficultés.

Lire la suite...

jeudi 20 janvier 2011

Cécile DUFLOT veut investir dans l'amélioration des lignes de transport qui dysfonctionnent

EELV_Logo_VertFoncVertClairLors des Voeux du groupe régional Europe Ecologie les Verts d'Ile de France, Cécile DUFLOT a annoncé qu'il fallait trouver des solutions rapides pour ceux qui galérent dans les transports et mettre l'argent dans l'amélioration des lignes plutôt que dans des projets qui n'apportent aucune réponse à court terme.

Elle a réaffirmé son opposition au projet du Grand Paris.

Châtillon Ecologie Solidaire ne peut que se féliciter de cette position de bon sens.

Pourquoi investir dans des nouvelles infrastructures alors que nous ne sommes même pas capables de faire fonctionner correctement les infrastructures actuelles ?

Grand Paris : 10 à 40 millions d'euros pour des études - une honte

chantier_interdit_au_public.jpgLes usagers galèrent sur les lignes SNCF Paris Chartres, Paris Dreux, Paris Le Mans.
Les usagers galèrent sur les RER A , B, C et D.
Les usagers galèrent sur les lignes 1 et 13.

Les usagers ont besoin d'investissements dans les infrastructures actuelles et on leur fait miroiter avec le grand Paris ou Arc express une réponse dans 20 ans. De qui se moque t'on ?

Il n'y a pas d'argent pour améliorer le quotidien des Franciliens mais la société du Grand Paris va donner 10 à 40 millions d'euros à des bureaux d'études avec un marché suffisamment bien rédigé pour qu'il y en ait pour tout le monde.

Lire la suite...

samedi 11 décembre 2010

Grand Paris : la taxe de la honte

chantier_interdit_au_public.jpgJeudi 9 décembre le gouvernement a fait voter une taxe additionnelle de 117 millions d'euros qui sera prélevée sur la taxe d'habitation (un impôt injuste puisqu'il n'est pas proportionnel aux revenus) pour financer le réseau souterrain du Grand Paris. Ce prélèvement est une honte alors que des centaines de milliers de Francilien cherchent à se loger à des coûts abordables dans et à proximité de Paris. Avec cet argent et les 4 milliards que le gouvernement a promis pour la société du Grand Paris, on pourrait financer des dizaines milliers de logements sociaux et intermédiaires. Cela permettrait aux personnes à faibles revenus et aux classes moyennes de se loger à proximité de leur lieu de travail dans la zone centrale de l'agglomération parisienne. Cela éviterait la surcharge des transports. Avec cet argent, on pourrait également améliorer immédiatement le fonctionnement du système de transport actuel ou dégager des moyens complémentaires pour les politiques sociales où l'éducation.

Lire la suite...

lundi 8 novembre 2010

Alter ekolo dénonce le projet Arc express

chantier_interdit_au_public.jpgAlter Ekolo Ile de France a produit un cahier d'acteur pour dénoncer le projet Arc express lors du débat public sur Arc Express .
Châtillon Ecologie Solidaire s'inscrit dans cette démarche et souhaite que soit mis sur la table un projet alternatif d'amélioration rapide des déplacements en Ile de France.

Pour plus d'information : nos réflexions sur le grand Paris

Vous trouverez ci dessous l'intégralité du cahier d'acteur d'Alter Ekolo :

Lire la suite...

jeudi 21 octobre 2010

Alter Ekolo dénonce le projet du Grand Paris et participe au débat public

chantier_interdit_au_public.jpgAlter Ekolo Ile de France a produit un cahier d'acteur pour dénoncer le projet du Grand Paris lors du débat public sur le Grand Paris.
Châtillon Ecologie Solidaire s'inscrit dans cette démarche et souhaite que soit mis sur la table un projet alternatif d'amélioration rapide des déplacements en Ile de France.

Pour plus d'information : nos réflexions sur le grand Paris

Lire la suite...

dimanche 17 octobre 2010

Arc express Grand Paris : quelle question poser ?

chantier_interdit_au_public.jpgSi l'on pose aux Châtillonnais cette question : souhaitez vous pouvoir aller à la défense en 20 minutes en transports en commun ?
La réponse unanime sera oui.

Maintenant changeons de question.

Souhaitez vous pouvoir aller à la défense en 20 minutes avec :

  • une augmentation importante du coût de transport pour les usagers, les entreprises et les collectivités,
  • un risque de dégradation du fonctionnement du système actuel par insuffisance de moyens accaparé sur ces projets pharaoniques,
  • la paralysie pendant au moins 5 ans autour du quartier qui va accueillir la gare souterraine,

Lire la suite...

mardi 5 octobre 2010

Société du Grand Paris et Arc express : des emplois pour un gigantesque gaspillage

chantier_interdit_au_public.jpgIl n'y a peut être pas d'argent pour l'éducation nationale avec des réductions de postes massifs mais il y a une enclave qui échappe aujourd'hui à la crise : la société du Grand Paris et le projet Arc express. On nous annonce que d'ici l'année prochaine il y aurait une centaine d'emplois de créés pour le Grand Paris. Le STIF veut faire de même avec le projet Arc Express en embauchant une quinzaine de personnes. Créer plus d'une centaine de postes et dépenser des dizaines de millions d'euros en études diverses et variées sur des projets qui ne verront peut être jamais le jour n'a pas l'air de chagriner nos élus locaux.

Messieurs HUCHON et SARKOZY feraient bien d'arrêter leur enfantillage et consacrer leur énergie et notre argent aux urgences de l'éducation, du logement, du travail,de la précarité sociale, de la protection de l'environnement...

Il existe d'autres solutions moins pharaoniques en terme de transport qui méritent tout autant d'être discutées.

Pour plus d'information : nos réflexions sur le grand Paris

lundi 4 octobre 2010

Grand Paris : un projet mort-né ?

chantier_interdit_au_public.jpgSi vous regardez une des informations de Bakchich info sur le Grand Paris, "La guéguerre des métros, c’est trop" vous y lirez un aveu du Président de la commission particulière du débat public :

"Quelles que soient les conclusions du débat public dans quatre mois, l’existence de cette ligne ne peut pas être remise en cause. « La décision de la réaliser est dans la loi » a souligné un peu embarrassé Philippe Deslandes, le président de la commission nationale du débat public qui chapeaute les deux commissions spécifiques. Et qui n’a jamais eu à gérer une telle couillonnerie."

Après le tramway Châtillon Clamart Vélizy Viroflay et son simulacre de démocratie qui se termine par une envolée de son prix et un dérapage de son délai, voici donc le projet du Grand Paris parti sur la même lancée sauf que ce ne sont pas quelques centaines de millions d'euros en jeu mais quelques milliards d'euros.

Lire la suite...

dimanche 19 septembre 2010

Grand Paris : des maires UMP, NC, PC et PS aveuglés par le grandiose

chantier_interdit_au_public.jpgToute couleur politique confondue, les élus plébiscitent le Grand Paris, un hypothétique projet pour dans 15 ans.

Aucune question critique sur ce projet. Maintenant que la loi est votée, tout le monde veut sa station. Monsieur SCHOSTECK, le député maire de Châtillon fait partie du lot.

Vu l'expérience calamiteuse du tramway Châtillon CLamart Vélizy Viroflay, rien ne change dans la manière d'aborder les projets. Une petite élite politique et technocratique impose ses choix et on fait une concertation de pure forme sur un choix de tracé alors que le fond du problème est bien l'opportunité du projet et ses dégâts collatéraux notamment en terme financier. Les seuls satisfaits sont les entreprises du BTP qui savent que des opérations en tunnel sont toujours juteuses avec tous les aléas qui se produiront.

Tramway T6, Arc express Grand Paris, c'est un crescendo de gaspillage pour des projets grandioses au détriment de projets simples, peu coûteux et rapides de mis en oeuvre.