CHÂTILLON ÉCOLOGIE SOLIDAIRE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Urbanisme

Fil des billets

lundi 26 octobre 2009

EPAD EPASA Jean Sarkozy : Intervention de Vincent Gazeilles, conseiller général des Hauts de Seine (Les Verts).

chantier_interdit_au_public.jpg L'intervention de Vincent Gazeilles complète le combat des Verts contre le Grand Paris à travers la dénonciation de ce qui se trame sur le quartier de la défense.

Avec l'UMP c'est gaspillage à tous les étages.

Lire la suite...

mercredi 23 septembre 2009

Le Maire et le Conseil Général : l'UMP au service des promoteurs immobiliers

En Italie avec Berlusconi, en France avec Sarkozy, dans les Hauts-de-Seine avec Devejian, à Châtillon avec Schosteck, ce sont les mêmes contre-valeurs qui régissent leurs politiques réactionnaires : transférer des fonds publics aux entreprises privées, éliminer les faibles. À Châtillon, sous l'impulsion du maire, l'opération tramway n'est rien d'autre qu'un vaste gaspillage d'argent public : mauvais en tant que projet de transport en commun (voir http://chatillon.ecologiesolidaire....), c'est cependant un projet très rentable pour les opérateurs immobiliers.

Et celles et ceux qui en font les frais, ce sont par exemple les familles en logement d'urgence à l'hôtel du 88 av de Paris, qui va être démoli. Les conditions de vie dans cet hôtel utilisé par le département sont ignobles, et ce depuis des années. Mais le remplacement proposé, c'est la rue. Et de cela, le maire se lave les mains. Ne nous a-t-il pas dit un jour : "les SDF, il n'y en a pas à Châtillon, et s'il y en a, ils n'ont qu'à rentrer chez eux."

Jérôme Desquilbet, Conseiller municipal

Réponse du maire, dans le Châtillon Informations de septembre 2009 :

M. Desquilbet profère un mensonge éhonté ! Je n'ai évidemment jamais pu dire ça ! Il a du l'entendre en rêve !

Réponse de M. Desquilbet, ici :

C'est pourtant vrai, hélas. L'abondance des points d'exclamation n'y changera rien. Même si cela date de quelques années, à une époque où je participais aux activités d'une association châtillonnaise, SDF (Solidarité Droits Fraternité), ayant pour but de trouver une solution à des sans-logis de la ville.

samedi 19 septembre 2009

Aménagement de la RD7 : le conseil général des Hauts de Seine pris en flagrant délit de manipulation

RD7.jpgRegardez attentivement le dépliant qui annonce l'enquête publique pour l'aménagement de la RD7 à 4 voies en bord de Seine.
Monsieur DEVEDJIAN a tellement honte de cet aménagement qu'il le cache derrière un aménagement des berges de la Seine avec des photos montages paysagères plus belles les unes des autres.
Où est la route à 4 voies avec son lot de voitures ? Elle n'existe pas dans ce document de propagande et mensonger. Cet aménagement apparaît comme un détail du projet cité en troisième position après les espaces naturels et la piste cyclable. Pourtant c'est le coeur du projet et bien sûr le moins écologique.

Voici une nouvelle démonstration de l'absence de préoccupations environnementales de l'UMP qui cache derrière le vocabulaire du développement durable la vacuité de son approche écologique.

Lire la suite...

samedi 12 septembre 2009

Grand Paris : Monsieur FILLON désavoue Christian BLANC

chantier_interdit_au_public.jpgEn lisant les blogs et la presse, on constate que le passage en force de monsieur BLANC sur le Grand Paris a déplu aux élus de gauche de la région Île-de-France. Monsieur FILLON essaie de rattraper le coup en promettant une large concertation et en désavouant son secrétaire d'État.

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2009

Grand Paris : un projet anti classe moyenne et anti pauvre

chantier_interdit_au_public.jpgCe projet donne le pouvoir aux promoteurs immobiliers et au lobby du béton. Au détriment de la libre administration des collectivités locales.

Avec la politique de préemption et d'expropriation et l'installation de logements de standing ou d'activités économiques autour des gares, on va expulser encore plus loin les personnes qui n'auront pas les moyens de se payer ces nouveaux logements. Après avoir fait fuir les pauvres et les classe moyennes du cœur de Paris on va les faire partir de la petite couronne.

Lire la suite...

mercredi 9 septembre 2009

Les Verts refusent le projet de loi du Grand Paris

chantier_interdit_au_public.jpgCommuniqué de Presse

mercredi 9 septembre 2009 , par Jean-Luc Dumesnil, Nathalie Gandais-Riollet

Projet de loi « Grand Paris » : Les Verts refusent ce projet de recentralisation au seul profit des grands intérêts économiques, au détriment des habitants.

Lire la suite...

mardi 8 septembre 2009

Grand Paris : La folie des grandeurs - Paris future capitale du monde !

chantier_interdit_au_public.jpgNos décideurs auraient t'ils perdu de vue la réalité de vie de millions de franciliens. Ce projet ne s'adresse pas à eux. Il s'adresse à l'élite française et l'élite mondiale.

extrait de l'article 1, 2ème paragraphe du projet de loi sur le grand paris.

"Eu égard à son rayonnement international, le Grand Paris doit en particulier renforcer et asseoir son statut de « ville-monde », au travers de la mise en synergie de l’ensemble de ses potentiels, notamment dans les domaines économique, financier, technologique, scientifique, universitaire, urbanistique, architectural et culturel."

Ces quelques phrases montrent le véritable dessin de ce Grand Paris. Rien sur le rayonnement social, solidaire ou environnemental du Grand Paris. On ne se préoccupe pas de savoir comment on rééquilibre le territoire national pour apporter des réponses à ceux qui souffrent le plus et limiter la centralité de la capitale si souvent décriée dans le passé. On se préoccupe uniquement de savoir comment Paris se situe par rapport aux autres capitales du monde. L'objectif est de permettre à l'élite parisienne de se déplacer rapidement sur ses lieux de vie. 20 ans après la décentralisation on recentralise. Quel progrès !

Lire la suite...

samedi 5 septembre 2009

Projet de loi sur le Grand Paris : l'élite mondiale va s'accaparer l'argent public au détriment des classes moyennes et des foyers modestes

chantier_interdit_au_public.jpg Le projet de loi du 27 août sur le grand Paris a été mis en ligne

Ce projet est anti-écologique, anti-économique, anti-social et anti-démocratique

Le Grand Paris est un projet de l'élite parisienne pour l'élite française et mondiale. Ce projet va monopoliser les fonds publics, l'endettement et les besoins en fonctionnement supplémentaire des collectivités au bénéfice du lobby du béton, des constructeurs de tunnel, des promoteurs immobilliers et des groupes financiers internationaux.
Il se fera au détriment des autres projets permettant d'améliorer le fonctionnement de l'existant ou de désenclaver les franciliens qui n'ont pas de transports en commun.

Lire la suite...

mardi 18 août 2009

Grand Paris : nouveau hold up démocratique et futur gaspillage de deniers publics

chantier_interdit_au_public.jpg

Notre Président a décidé de passer de nouveau en force sur le Grand Paris en proposant un projet de loi spécifique à l'automne qui entraînera le gaspillage de dizaines de milliards d'euros dans un projet pharaonique de transport en commun souterrain dont on ne connaît pas le financement et dont on est aujourd'hui certain que les coûts vont déraper au regard des autres projets de ce type déjà réalisés (Météor, Eole,...).

Ce projet élitiste et hyper-productiviste, destiné à relier les pôles d'activité de la zone centrale de l'agglomération parisienne avec les aéroports, confisquera des dizaines de milliards d'euros au bénéfice du lobby du béton et de quelques multinationales et au détriment des besoins vitaux du reste de la population à qui l'on demandera de se serrer un peu plus la ceinture.

Lire la suite...

dimanche 18 janvier 2009

Le bassin de stockage de la rue Perrotin ; exemple d'éco-irresponsabilité de la ville de Châtillon et du CG92

Voici quelques informations sur le bassin de stockage de la rue Perrotin (voir billet précédent) puisque la Mairie se montre très avare en information sur son site Internet (1). Elles sont même contradictoires.

Elle n'a même pas annoncé la durée des travaux : 20 mois(1), soit jusqu'à fin 2010.

Cette information est disponible sur le site du conseil général des hauts de Seine qui en est le maître d'ouvrage

Ce bassin est nécessaire à cause des débordements des réseaux d'eaux usées par temps de pluie. Cet engorgement est lié à l'urbanisme non maîtrisé de la ville de Châtillon qui a entraîné un accroissement du ruissellement.

Ce bassin coûte 5, 6 millions d'euros.

Ce bassin n'aurait jamais dû voir le jour car nous payons (avec nos impôts départementaux) le laxisme de la mairie de Châtillon qui n'avait pas imposé de règles très strictes à chaque promoteur pour réduire le ruissellement. Châtillon connaît depuis de nombreuses années des inondations et il faut maintenant réparer ces erreurs en stockant à grand frais ces eaux pour les envoyer en différé sur le réseau d'eaux usées.

Lire la suite...

vendredi 14 mars 2008

Quartier Roissys-Aérospatiale, lettre aux habitants

Notre quartier a bien compris qu’il est menacé : il a dit NON aux projets du maire sortant.

Il a voté à plus de 67 %, (soit 5,5 % de plus que l’ensemble de la ville).

Lire la suite...

vendredi 7 mars 2008

L'ONERA, le quartier des Sablons et la densification de Châtillon

L'ONERA, le quartier des Sablons et la densification de Châtillon : image.png

mercredi 20 février 2008

La maison de l'écologie et des économies

Pour que Châtillon devienne une ville écologique.

Pour augmenter votre pouvoir d'achat en vous aidant à faire des économies et à baisser vos charges.

Pour vous aider dans vos litiges en tant que propriétaire, locataire et consommateur.

Nous vous proposons la mise en place d'une espace ressources : la maison de l'écologie urbaine et des économies.

Lire la suite...

dimanche 10 février 2008

Cœur de Ville = de la place en moins, du béton en plus

Pour la rénovation du Cœur de Ville, le Maire sortant UMP a présenté successivement trois projets. Chaque projet, annoncé comme le meilleur, dégrade pourtant le précédent : une concentration sans services ni équipements nouveaux.

image.png Tract Cœur de ville en .pdf

Lire la suite...

samedi 12 janvier 2008

Les écoquartiers

Nos éco-quartiers seront réalisés en concertation étroite avec les riverains pour répondre notamment à leurs propres besoins en équipements. Un Éco-quartier est un quartier urbain, conçu de façon à minimiser son impact sur l'environnement. Il s’agit de développer des quartiers qui respectent les nouvelles normes environnementales de lutte contre le réchauffement climatique et la promotion des économies d’énergie. Ils visent à l’autonomie énergétique et à la préservation de la biodiversité. Les éco-quartiers organisent le mariage intelligent entre les logements, les équipements publics et les entreprises (l’emploi). Les éco-quartiers seront des sites socialement mixtes où les plus aisés achètent leur appartement et les plus modeste louent leur logement. L’enjeu de ce projet, à l’image des exemples de BedZED et de Fribourg, est d’obtenir, par une réalisation inscrite dans une dynamique locale, un effet moteur en matière de développement écologique et solidaire de la ville de Châtillon.

Notre vision d'un écoquartier

Nous prévoyons quatre écoquartiers :

L'écoquartier Aérospatiale

L'écoquartier des Arues

L'écoquartier Coeur de ville

L'écoquartier Onera

Nos références

jeudi 10 janvier 2008

Notre vision d'un écoquartier

Diminution de l'Empreinte écologique

Un chantier respectueux de l'environnement.

Les constructions de l'écoquartier seront réalisées avec des matériaux de construction non nocifs, et l’ensemble de la démolition et de la construction du site devra être écologique.

Une consommation faible et autonome d’énergie

Les constructions de l’écoquartier seront des bâtiments très bien isolés qui utiliseront les apports solaires passifs et l’éclairage naturel. Ils consommeront beaucoup moins que les normes de constructions actuelles le demandent. Ce seront des bâtiments dits basse énergie. Les constructions auront pour objectif de produire sur l'année plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Les surfaces des toits seront utilisées au maximum pour implanter du solaire thermique (production d’eau chaude) et du solaire photovoltaïque (production d’électricité). Le site pourra être équipé en production locale d'énergies renouvelables.

Une gestion harmonieuse des ressources en eau

Les eaux pluviales seront récupérées et stockées dans des citernes souterraines. Ces stockages répondront d’une part aux besoins des jardins et d’autre part pourront alimenter les chasse d’eau des habitations.

Une gestion locale des déchets

Les habitants de l’Ecoquartier, ainsi que les habitants du quartier qui le désirent, pourront composter leur déchets verts sur le site. Ce compostage permettra de fournir de l’engrais aux jardins potagers prévus sur la ZAC, tout comme aux espaces verts. Cela limitera les quantités de déchets à évacuer et évite de faire venir des engrais pour entretenir plantations et pelouses.

Une réduction de la place de la voiture

La réalisation des logements devra se faire en prenant en compte tous les transports en commun qui seront disponibles à proximité du site. 2 à 4 places vélos seront réalisées par appartement. La place de la voiture sera réduite. Seront installés des systèmes de voitures partagés à partir de véhicules propres.

Une préservation de la biodiversité

Les toitures seront végétalisées et les espaces verts seront entrenus en respect avec la nature. L'utilisation des pesticides sera interdite.

insertion socio-économique

Un chantier de réinsertion

Le chantier devra recruter des personnes en réinsertion en lien avec les associations Châtillonnaises

Un support à la formation d’artisans

Le chantier devra permettre de former divers corps de métiers aux techniques des énergies renouvelables, des économies d'énergie, des espaces écologiques. Une fois l’écoquartier réalisé, une partie des locaux professionnels pourra être dédiée à des artisans spécialisés dans ce domaine.

Une mixité humaine et sectorielle

L'écoquartier comprendra des logements et des bureaux. Il développera la mixité sociale, la mixité intergénérationnel, la location et l’accession à la propriété. Les bâtiments seront tous accessibles aux personnes à mobilité réduite et une attention particulière sera apportée à la réalisation des jardins, afin d’y faciliter leurs déplacements.

Un outil pour sensibiliser à l’environnement

L’Ecoquartier aura pour vocation de recevoir des écoles afin de sensibiliser les enfants à l’environnement.

Vie du quartier

Des jardins partagés

L'écoquartier comprendra des jardins partagés. Il apparaîtrait souhaitable de réserver certains de ces jardins aux enfants des écoles du quartier. Certains potagers pourront être surélevés par rapport au sol, afin de rendre le jardinage possible aux personnes en fauteuil roulant.

Des lieux de rencontre pour le quartier

Des espaces ouverts conviviaux seront implantés sur et autour du site en lien avec les acteurs existants de manière à ce que les Châtillonnais déjà implantés profitent au mieux de ces espaces. Des salles communes permettront aux habitants d'organiser des évènements festifs et d'accueillir des associations

page 2 de 2 -