Pourquoi le maire UMP de Châtillon et monsieur DEVEDJIAN se gardent bien de vous parler de la période des travaux du tramway Translohr et d'organiser une concertation sur ce sujet comme l'a demandé la commission d'enquête sur le plan local d'urbanisme ? Peut-être attendent ils les élections pour gérer l'intolérable. Nous allons vous esquisser la situation qui durera pendant trois ans :

  • une ville de châtillon complètement congestionnée aux heures de pointe,
  • la rue de l'avenir fermée paralysant aux heures de pointe les bus 294 et 388,
  • des bus congestionnés dans les embouteillages dans toute la ville,
  • la marche à pieds pour tous les châtillonnais qui le peuvent qui gagneront du temps sur les trajets en bus,
  • une situation dramatique pour le déplacement des personnes âgées, des personnes avec enfants en bas âges, des personnes handicapées,
  • du temps perdu et du stress pour tous ce qui ne donne pas envie de fréquenter les commerces,
  • des baisses de chiffre d'affaire pendant trois ans des commerces situés sur les travaux.

Alors c'est vrai que l'on nous dit que c'est le prix à payer pour avoir un transport en commun performant. Malheureusement l'on sait à l'avance que ce projet coûtera très cher (au moins 456 millions d'euros) pour ne pas apporter d'amélioration en temps de transport pour les Châtillonnais qui vont jusqu'à Paris. Trois ans d'enfer de travaux pour du gaspillage de deniers publics, nous trouvons cela inadmissible. Ce que nous proposons pour éviter cet enfer :

  • remettre en cause le choix non transparents du Translohr et privilégier rapidement un bus en site propre de grande capacité de type busway jusqu'à Paris, qui pourra évoluer vers un tramway sur fer,
  • avec ce choix un an de travaux au lieu de trois,
  • mettre en place dès notre élection une véritable concertation avec l'ensemble des personnes concernées par le projet et un comité de suivi,
  • déviation des lignes de la de bus de la D904 sur des axes moins embouteillés, le 194 pourra passer par le centre ville et reprendre l'itinéraire des bus 294 et 388, le 195 à l'ouest par les rues
  • maintien du passage des bus rue de l'avenir au lieu de sa fermeture,
  • mise en site propre de l'avenue de la république près du métro pour les bus 194, 294 et 388 pour éviter la cogestion pendant et après les travaux,
  • réorganisation des circulations autour de la porte nord pour la fluidifier.

Il est vrai que la concertation avec la population est une méthode que n'aime pas le maire UMP sortant qui préfère se promener avec son crayon à la main pour dessiner le futur de sa ville. Et si son crayon servait à écrire une belle lettre à son ami monsieur DEVEDJIAN pour lui annoncer son refus de ce projet. Cela serait certainement plus utile pour notre ville.