Une urbanisation à marche forcée : les immeubles sortent de terre, sans vision d'ensemble, car ce sont les promoteurs qui décident au coup par coup. Les crèches sont pleines, les équipements publics saturés, ... rien n'a été planifié.

Une méthode de travail totalement personnelle : le Maire sortant UMP déclare : « Moi, animer une réunion de quartier sur l'urbanisme ? je ne sais pas faire », « Le quartier du métro : le quartier de type haussmanien que j'ai voulu »... La seule manière de se faire entendre pour les associations de riverains, c'est d'aller en justice ou de faire modifier les projets par les promoteurs directement. Le Maire sortant, lui, présente toujours un seul projet, et c'est le pire.

Un certain affairisme... Le Maire sortant UMP fait l’objet d’une enquête préliminaire ordonnée par le Parquet de Nanterre, depuis plus d’un an, pour des faits susceptibles de constituer un délit de favoritisme concernant des dépenses de 1,5 millions d’euros et l’attribution de contrats à son beau-frère architecte. Ayant dénoncé ces faits, la directrice de l’OPHLM a été licenciée.
Voir la pétition sur anticor.org

Une incapacité à prendre en compte l'intérêt de ses concitoyens : le Maire sortant soutenait il y a peu la réalisation d'une autoroute urbaine de 6 voies sur la D906, soit-disant imposée par le projet de tram. Les Verts grâce à l'appui des châtillonnais ont permis d'éviter cette aberration. Le Maire sortant UMP n'a même pas envoyé dans les temps la motion qui demandait la jonction avec Paris, proposée par les Verts et votée à l'unanimité du Conseil municipal. Le tram offrira un service dégradé aux châtillonnais.

Une parole suspecte : en 2004 le Maire sortant UMP annonce que la ville ne se développera pas d'avantage. Ce sont pourtant 1000 logements qui seront construits depuis. Et pas pour les enfants des châtillonnais, obligés de s'exiler en grande banlieue.
Le Maire annonce en Conseil municipal que le cabinet d'architectes qui travaille sur le projet du Centre ville est bénévole. Après vérification, c'est Bouygues qui finance... Châtillon ou Bouyguillon ?

Un imposteur de la conversion à l'environnement : le Maire sortant se dit « éco-responsable » et on voit bien les drapeaux et autres efforts marketing de la municipalité... Mais ses propres indicateurs de réduction des consommations montrent son manque d'efficacité et de conviction. Les permis de construire signés n'intègrent aucune contrainte environnementale. Un représentant du lobby du béton, niant toute augmentation de population, ne peut être un écologiste sincère et efficace.

Voter Châtillon Écologie Solidaire, pour :

  • Passer d’une urbanisation anarchique à une vision d’ensemble, partagée
  • Passer d’une méthode de travail personnelle à une véritable concertation,
  • Passer d’un certain affairisme à une transparence totale,
  • Passer d’un tramway absurde à une véritable solution de transports,
  • Passer d’une parole toujours suspecte à des engagements qui seront tenus et vérifiés,
  • Passer d’une pseudo éco-responsabilité à un véritable projet de ville écologique.