Bonjour à toutes et à tous, Conseillers municipaux et châtillonnais et châtillonnaises présents au théâtre pour ce premier Conseil municipal. Au nom des membres de la liste citoyenne « Châtillon écologie solidaire », je remercie de nouveau tous ceux et celles qui ont voté pour notre liste au premier tour des élections municipales et qui nous ont suivi en votant pour la liste « Châtillon avenir », menée par Martine Gouriet, au second tour.

Après 7 ans élu dans l'opposition municipale pour les Verts, je suis maintenant élu pour « Châtillon écologie solidaire ».

En revanche, je ne remercie pas les châtillonnais et châtillonnaises qui ont choisi de reconduire le maire sortant. Les dérives du système Schosteck vont continuer et je ne m'en réjouis pas. Mais le militantisme politique ne se borne pas aux campagnes électorales, et notre groupe compte bien continuer à promouvoir et construire autant que faire se peut une ville écologique et solidaire.

En cette première réunion du Conseil municipal, je voudrais formuler un souhait, même si je sais qu'il a peu de chance de se réaliser. Que cette instance soit un vrai lieu de débats, et non pas une simple chambre d'enregistrement des décisions du maire, et que mes collègues de la majorité participent à ces débats ; pendant la période précédente, il y a des voix que je n'ai jamais entendues, même une seule fois.

Un exemple de débat que j'espère voir se tenir bientôt concerne le tramway. On sait que les choix techniques ont été faits par les élus du 92 seuls, dont le maire de Châtillon. Et ceci sans débat public. On sait que ces choix sont inappropriés et que leurs coûts sont en train de dériver. Plus grave encore, on sait que la qualité de service pour les châtillonnais va baisser, car le tramway ne va pas jusqu'à Paris, mais s'arrête au terminus de la ligne 13 du métro, qui est déjà sur-saturée. Sur ce sujet du tramway, le maire a bien pris soin de ne pas s'exprimer pendant la campagne électorale.

Mais je pense que nous en reparlerons.

Je termine avec un voeu. Il concerne... lecture d'un extrait du texte de la...

Monsieur André est le père de Widney, une petite fille de 4 ans, née en France, qui est scolarisée à l’école Maternelle Arc-en-Ciel de Châtillon. Les deux parents de Widney participent régulièrement aux réunions pédagogiques et aux réunions de parents.

Le papa de Widney a quitté Haïti en 2000, où il fut victime de coups et blessures suite à ses engagements politiques. La situation économique et politique de ce pays est bien loin d’être idéale pour y élever des enfants (famine, scolarisation difficile, vie démocratique très aléatoire…).

Or, Monsieur Gary André vient de recevoir, du sous-préfet d’Antony, une invitation à quitter le territoire.

Nous demandons l’annulation de cette décision.

J'invite les membres du Conseil municipal et les membres de l'assemblée à signer la pétition de RESF et de la FCPE en soutien à Monsieur Gary André et sa famille. J'en ai des exemplaires ici. Je soumets la même demande d'annulation de la décision de la préfecture au Conseil municipal afin que celuici exprime un voeu allant dans ce sens.

Merci.