Le coût du projet

On apprend page 12 du rapport de la commission permanente que le projet a eu une réduction de coût de 10 millions d'euros en 2006 (après avoir augmenté de 110 millions d'euros entre 2005 et 2006) et à la même page on apprend que le projet ne comprend plus les gares souterraines à Viroflay pour un coût de 10 millions d'euros.

Le projet en 2006 à 391 millions d'euros
CP_cout_391.jpg

Le projet en 2006 à 381 millions d'euros dont le coût a baissé de 10 millions d'euros
CP_cout_381.jpg

La raison de l'économie. On retire les gares souterraines
CP_cout_10.jpg

Pour annoncer une réduction de coût de 10 millions d'euros, on présente un projet avec un tunnel qui ne sert à rien puisqu'il n'inclut pas les correspondances.
Pourquoi ont il retiré ces gares qui sont indispensables au projet ?
Y a t'il des problèmes de conception qui vont amener à revoir le chiffrage ?

Rappelons également que le coût a déjà dérapé de 110 millions d'euros (notre courrier à la cour des comptes).

Rappelons également que l'on nous présente un projet tronqué sans le matériel roulant (chiffré à 64 millions d'euros en 2005).

On peut imaginer que le total de ces omissions sera proche au final de 100 millions d'euros car construire des gares souterraines dans un tissus urbain dense ne sera pas une partie de plaisir.

Monsieur Seguin à la Cour des compte qui en 2005 avait demandé à ce que l'approche sur les projets de transports en commun soit désormais globale pour éviter les dérives de coût doit se demander à quoi servent ses rapports.

Page 12 également, on nous apprend que le tunnel (sans les gares) de 1,6 km et de 7,4 m de diamètre est chiffré à 112 millions d'euros alors que les spécialistes en tunnel savent que cela coûtera beaucoup plus cher surtout lorsque l'on passe sous des habitations.

Le projet a été scindé en deux phases
CP_pahse_A_et_B.jpg

La deuxième phase correspond au tunnel dont le coût est bien lisible
CP_cout_A_et_B.jpg

Les problèmes de sécurité

page 14 on apprend que l'Etat en date du 26/10/2007 n'a toujours pas signé la convention de financement car le dossier préliminaire de sécurité est incomplet. L'approbation pourrait prendre du retard.

CP_securite.jpg

Que nous cache t'on au niveau de la sécurité du système ?

500, 600 millions d'euros... Quel sera le coût final global de ce projet imposé par les élus locaux dont la RATP ne veut pas, qui ne va pas jusqu'à Paris, qui va sursaturer la ligne 13 et son terminus à Châtillon Montrouge et qui pose de nombreuses questions de sécurité.

(notre dossier complet sur le tramway)