Une technologie contestée Les Verts espèrent ainsi mettre un coup de frein au projet actuel qui selon eux est « entaché de nombreux défauts ». A l'origine de la plainte, Jérôme Desquilbet, conseiller municipal de Châtillon. Les Verts - culturellement favorables à ce mode de transport - expliquent que le projet actuel qui propose un terminus à Châtillon sans prolongation jusqu'à Paris « risque d'aggraver le dysfonctionnement de la ligne 13 du métro déjà saturée ». Les Verts estiment en outre que la technologie choisie (tramway sur pneus à guidage par rail central) est instable et qu'elle a été décidée sans débat public. « Les élus UMP des Hauts-de-Seine ont choisi l'entreprise Translohr sans se préoccuper de l'avis de l'opérateur, et sans soumettre ce choix à enquête publique. C'est d'ailleurs l'objet principal de la plainte que j'ai déposée », précise Jérôme Desquilbet.

La mise en service prévue en 2011

Le conseil général des Hauts-de-Seine, qui partage la maîtrise d'ouvrage en matière d'aménagement de voirie avec les Yvelines sur ce projet, avait fait savoir que la mise en service du tramway était prévue en 2011. D'ailleurs, le projet est déjà très avancé puisque vendredi dernier les membres de la commission permanente du conseil général ont procédé au lancement d'appels d'offres auprès des entreprises pour un montant de 26,8 M€. Ils concernent notamment les travaux de voirie. Des travaux qui donnent des boutons aux écologistes qui ont manifesté hier contre l'abattage d'arbres sur le parcours du futur tramway.

Marisa Faion

Pour plus d'information : notre dossier tramway

(Note : c'est tout le groupe Châtillon écologie solidaire et également des châtillonnais mobilisés, et non pas seulement des adhérents Verts qui se mobilisent.)

articleparisien240409.jpg