Article d'Ouest France du 15 mai 2008

Le tramway victime de pannes à répétition

Guy Barbero et Laurence Sornin, délégués CGT, s'inquiètent des soucis à répétition rencontrés par le tramway.

Après les affres des débuts, il n'avait pas fait parler de lui depuis un petit moment. Mais depuis deux mois, les ennuis techniques s'accumulent.

Dix-huit rames en circulation hier matin au lieu des 21 habituelles aux heures de pointe. Depuis deux mois, le tramway accumule les ennuis mécaniques. Mardi, la perte d'un galet (la pièce qui guide le véhicule sur le rail) a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de la CGT. « On a déjà cassé des galets, mais là, le tram l'a carrément perdu. Le conducteur revenait au dépôt en mode routier, sans voyageurs, en raison d'une alerte sur son tableau de bord. C'est un automobiliste qui a vu la pièce ! » s'insurgent Guy Barbero et Laurence Sornin, délégués CGT. « Cela ne peut plus durer. Après cinq ans, le matériel n'est toujours pas fiable. On dirait même qu'il vieillit mal. Niveau sécurité, on en a marre. On a envisagé de déposer un droit de retrait, mardi soir. »

Les syndicalistes reviennent sur deux autres problèmes mécaniques avec lesquels se débat actuellement le tram. « Depuis le 10 mars, quand il pleut fortement, les conducteurs ne peuvent plus entrer à plus de 10 km/heure dans les stations. » Pourquoi ? « La pluie s'engouffre sous la jupe du tram, qui s'écarte trop et est alors arrachée par le quai. Cela s'est encore produit pendant l'orage ce matin. »

''En mars, la jupe, en fibre de carbone, était allée cognée dans la vitre du tram. Qui s'était brisée. « C'est arrivé pendant une tempête, dans des conditions exceptionnelles », relate Stéphane Brunet, directeur technique de Twisto. « La direction de l'Équipement a demandé au constructeur de mettre en place un plan d'action et, en attendant, des mesures conservatoires. » Deux personnes surveillent le réseau en cas de pluie violente. '' Casse à Nancy

Dernier épisode : des ennuis avec deux timons. Il s'agit de la pièce qui relie les deux parties du tram. A Nancy, qui utilise un véhicule Bombardier similaire à celui Caen, un timon s'est brisé. Rien de tel ici, où la pièce est vérifiée tous les trois mois, mais « des signes d'usure » sur deux véhicules, reconnaît Stéphane Brunet, directeur technique de Twisto. « On a constaté le problème, Bombardier fait la réparation, une opération lourde. Elle est en cours sur un premier véhicule. Le second suivra dans une semaine. »

Directeur de Twisto, Eric Steil regrette lui aussi cette « accumulation de problèmes techniques. Cela fait effectivement beaucoup en peu de temps. Mais jamais la sécurité n'a été prise en défaut. Notre inquiétude, c'est plutôt la disponibilité des rames, pour les clients. » Réparée, la rame qui a perdu un galet devrait circuler ce jeudi. Mais quelle origine à la panne ? « On a demandé au constructeur, qui enquête. De notre côté, on a réparé au plus vite. » Il termine : « On aura d'autres pannes, mais j'espère qu'elles ne s'enchaîneront pas comme ça. » La question principale étant de savoir si ce passage à vide du tram est ponctuel ou non.

Virginie JAMIN.

Travaux cet été. Comme l'an dernier, des travaux de maintenance seront effectués en trois phases sur les voies du tram. Donc du 15 au 20 juillet, il ne circulera pas entre les arrêts Poincaré et Ifs ; du 21 juillet au 3 août, pas de tram du tout ; du 4 au 9 août, entre les arrêts Copernic et Saint-Clair. Des bus de remplacement seront mis en place.

Ouest-France

Pour plus d'info : notre dossier sur le tramway