Nous avons appris lors de la réunion publique du 11 juin 2008 que le translohr ne serait pas en site propre sur le route du pavé blanc à Clamart pour des raisons de largeur de voirie.

Si cela se confirme, la conséquence directe sera l'interdiction d'accès aux deux roues de cette rue pour éviter tout accident.

Comme nous l'avons déjà exprimé dans des précédents billets, le rail du translohr est dangereux pour les deux roues. Il y a eu des centaines de blessés à padoue en Italie. Il est même suspecté d'avoir provoqué un mort.

Si l'on ne veut prendre aucun risque sur ce trajet il faudra au minimum interdire cette voirie aux deux roues parmi d'autres voiries dangereuses que nous avons déjà identifiées.

Quand le conseil général des Hauts de Seine choisit de dépenser des centaines de millions d'euros provenant des usagers et des contribuables, la moindre des choses c'est d'étudier à fond ce type de projet avant de donner son accord. Cela n'a pas été fait et nous allons en subir les conséquences.

Il est encore temps de réorienter le projet pour un bus en site propre à haut niveau de service, solution compatible avec un vrai tramway sur fer.

Pour en savoir plus : notre dossier sur le tramway