Début 2009 nous apprenons qu’une étude phytosanitaire, demandée par la Mairie a permis de découvrir que les 11 tilleuls en face du chantier sont malades et même dangereux.

En février il est annoncé que les arbres vont être remplacés et que le trottoir va être élargi, sans préciser qui va payer.

La vérité est que les tilleuls étaient sains mais qu’ils ne pouvaient pas rester face aux maisons construites par Nexity en limite de trottoir. Il devenait indispensable de les abattre, comme cela avait été dit sur le chantier depuis juin 2008.

L’histoire des 11 tilleuls de l’avenue de la Paix est exemplaire de la gestion des arbres de notre ville et de la communication qui en est faite. Pourquoi toute cette mise en scène pour finir par donner satisfaction au promoteur au détriment de la ville ?