Après le tramway T6 Châtillon Clamart Vélizy Viroflay choisi dans une antichambre entre quelques élus locaux qui va coûter plus de 600 millions d'euros et qui maintenant se révèle un boulet technocratique et financier pour tous les décideurs,

Après l'oubli de la réalisation d'un bus en site propre sur la RD920,

Après le pré-choix d'un tramway entre la croix de Berny et Béclère, imposé par quelques élus locaux, au mépris du droit, qui va coûter plusieurs centaines de millions d'euros,

Après le Grand Paris et son métro souterrain dans les hauts de Seine, sa gare TGV à la Défense et son projet d'extension de la Défense sur les communes riveraines,

Voici maintenant la 4 voies imposées sur la RD7 au mépris de la concertation avec les habitants.

Le département le plus riche de France est un mauvais gestionnaire de l'argent public et impose des projets d'un autre âge au mépris de la concertation et de l'intérêt général.

Faites comme notre conseil général Verts au département, Vincent Gazeilles, dites non au gaspillage d'argent public et dites oui à un projet écologique.

Demandez lors de l'enquête publique :

  • un aménagement paysager des bords de Seine comme sur le dépliant,
  • une augmentation du nombre de rames du T2 et de sa fréquence de passage pour améliorer le confort des usagers et limiter encore plus l'usage de la voiture,
  • une autoroute cyclable en bord de Seine pour une véritable alternative à la voiture pour se rendre à la défense,
  • une route à deux voies pour les automobiles,

en mettant en priorité les aménagements de berges de Seine et la piste cyclables afin qu'ils soient réalisés avant 2012 et non pas en 2016 comme dans le projet de Devedjian.

C'est parce que le Conseil Général a honte de son projet et qu'il est en situation financière difficile qu'il est encore possible de le stopper.

Article du parisien du 11 septembre 2009

article_parisien_RD7.jpg

Recto du document de propagande

recto_RD7.jpg

verso du document de propagande

verso_RD7.jpg