• C'est moins de vie de famille et plus de précarité dans l'entreprise.
  • Ce sont plus de grandes surfaces et moins de petits commerces.
  • C'est augmenter le trafic vers des aspirateurs à voitures.
  • C'est bien considérer que l'être humain est d'abord un consommateur.

Avoir du temps pour créer des liens, pour la vie associative, pour la recherche d'autonomie de pensée et d'agir, ce sont autant d'atouts pour la démocratie contre la domestication de l'espèce humaine. Cette dernière est bien le projet politique de la droite.

Jérôme Desquilbet
chatillon@ecologiesolidaire.fr