Les conséquences de ce déraillement donne une bonne idée de ce qui va se passer sur la D906. Alors qu'aujourd'hui un bus en panne ne paralyse en rien le trafic des transports en commun, si cette technologie est mise en service, ce sera très souvent le chaos avec un arrêt total de de la ligne sans aucune option de substitution.

Ce projet va non seulement jeter par les fenêtres des centaines de millions d'euros mais en plus dégrader considérablement les conditions de transport des usagers.

La position de refus de la RATP de financer le surcoût d'achat des rames est de plus en plus compréhensible car elle n'a pas envie d'écorner son image par un choix aussi stupide.

Tant que les travaux de la plate-forme n'ont pas démarré il est toujours temps d'arrêter le plus mauvais projet de transport en commun d'ile de France : le tramway sur pneus T6.

extrait du journal gratuit leggo du 23 avril 2010 page 19 édition de Padoue

extrait_de_leggo_du_23_avril.jpg

traduction de l'article du journal gratuit leggo du 23 avril 2010

Plus de peur que de mal. Ligne bloquée pendant trois heures

Déraillement du tram, Chaos sur la station

PADOVA - Le déraillement du tram a provoqué le chaos sur la station. Hier matin, un mouvement de panique s'est produit à la station Square. Quelques minutes après neuf heures, l'un des translohr bleus qui fait le trajet de Guizza à Pontevigodarzere est sorti des rails entraînant avec lui les trois wagons qui le composent. Les voyageurs ont eu peur (mais heureusement il n'y a pas eu de blessés). Ce déraillement a été suivi d'une paralysie de la ligne jusqu'à 12h30.

La cause du déraillement un dysfonctionnement de l'auguillage. Le tramway roulait à environ 25 km/h alors qu'il s'apprêtait à prendre la pente du viaduc de Borgomagno. L'aiguillage, cependant, a été enclenché dans la mauvaise direction du terminus. Le véhicule, a viré à droite au lieu d'aller tout droit. Les courbes étant généralement prises à une vitesse de 5 km / h, le tram ne pouvant pas supporter la force centrifuge, a quitté les rails. Les ingénieurs d'APS sont intervenus pour évaluer les dégâts et dégager les voies. Les causes sont à l'étude, mais il semble que cela soit dû à une panne électrique. Une série d'autobus de remplacement ont garanti un service minimum de transport de passagers, mais la capacité limitée de l'autobus a entraîné des perturbations lourdes pour les utilisateurs. (A. Pis.)

Pour plus d'information : notre dossier tramway

Signez notre pétition pour un bus à haut niveau de service pour le T6