Si nous analysons l'avis de marché du matériel roulant du tramway Châtillon Clamart Vélizy Viroflay, nous trouvons les éléments suivants :

Étude et fourniture d'éléments de tramways réversibles à roulement pneumatique d'une capacité d'au moins 210 voyageurs avec son système de guidage embarqué et son système de guidage au sol (pose comprise) pour une ligne de 14 km environ et le site de maintenance et de remisage. La ligne comporte un tunnel et de fortes pentes. Ce marché comporte une tranche ferme et deux tranches conditionnelles

1 - une tranche ferme comprenant:

  • l'étude et la fourniture de 28 tramways réversibles à roulement Pneumatique et de son système de guidage embarqué, ainsi que l'ensemble Des prestations associées, notamment le soutien logistique
  • la définition, la fourniture, l'étude d'implantation du système de Guidage au sol, incluant entre autres les communications (appareils de Voies), les branchements, pour un premier tronçon de la ligne et le site De maintenance et de remisage
  • la pose du système de guidage au sol pour un premier tronçon de la Ligne et le site de maintenance et de remisage

2 - une tranche conditionnelle comprenant:

  • la fourniture de 2 à 8 tramways supplémentaires

3 - une tranche conditionnelle comprenant:

  • la définition, la fourniture, l'étude d'implantation du système de Guidage au sol, incluant entre autres les communications (appareils de Voies), les branchements, pour la réalisation d'un second tronçon de la Ligne
  • la pose du système de guidage au sol pour un second tronçon de la ligne

Rappelons au préalable que le simple fait de parler de matériel réversible à roulement pneumatique et guidage au sol ne permet de retenir que la société Lohr industrie qui propose ce genre de matériel et donc de permettre à la société Lohr d'imposer son prix.

Il manque pourtant un élément fondamental qui est la phase d'exéprimentation du matériel expérimental STE06 dont il faudra éprouver la fiabilité. En effet, les rames de plus de 210 places n'ont jamais été construites. Seuls des STE3 et des STE4 ont été vendus. Cette phase d'expérimentation n'est pas prévue dans l'avis de marché ce qui pose d'une part un problème de légalité mais également un problème sur la procédure dans son ensemble puisque lors de la phase de l'enquête publique il n'a nullement été précisé que le matériel qui sera proposé nécessitera une phase d'expérimentation en grandeur réelle.

Est il prévu de laisser la société Lohr, aujourdh'ui en difficultés financières, assumer seule cette phase d'essais avec le risque de sombrer corps et âmes en cas de difficulté de mise ou point ? Ce sera non seulement la société qui sombrera mais également tout le projet de tramway avec les centaines de millions d'euros investis en pure perte et une plate-forme inutilisable à un autre usage.

Est il prévu que la RATP prenne en charge cette phase là, mais alors dans quel cadre, pour quelle durée et pour quel montant ? Faudra t'il une rallonge supplémentaire à la rallonge que les partenaires du projet ont du mal à financer.

Nous remercions encore une fois les conseils généraux des Hauts de Seine et des Yvelines qui avancent avec des oeillères, avec des inconnus majeurs sur ce projet, comme cette expérimentation de nouveau matériel roulant mais également la faisabilité du tunnel de Viroflay. Tout cela ne peut qu'entraîner :

  • des retards supplémentaires,
  • des coûts supplémentaires,
  • un risque majeur sur la viabilité du projet et donc un échec total de cette opération.

Avant qu'il ne soit trop tard il est grand temps de faire la transparence sur toutes les implications de cette opération et de permettre facilement une réorientation du projet vers un bus à haut niveau de service en élargissant la plate-forme.

Pour plus d'information : notre dossier tramway

Signez notre pétition pour un bus à haut niveau de service pour le T6