extrait du Parisien du 5 juillet 2010

VÉLIZY-VILLACOUBLAY Un nouvel échangeur pour l'A86 devrait voir le jour

Désengorger Vélizy-Villacoublay aux heures de pointe. Voilà l'objectif que poursuit le maire de la commune Joël Loison (UMP) depuis quatre ans. L'élu a donc imaginé de créer un nouvel échangeur sur l'A 86. L'ouvrage serait situé au Sud du centre commercial Vélizy 2 et à l'ouest de l'échangeur qui relie l'A 86 et la N 118. « La ville souffre de gros problèmes de circulation. En journée, nous n'avons pas de soucis. Mais le matin et le soir, c'est saturé aux entrées et sorties de la commune, sur l'A 86 et la francilienne », constate Joël Loison. La seule solution qui se présente aujourd'hui est d'édifier cet échangeur.

Des premières études ont donc déjà été menées et ont conclu qu' « il n'y avait aucun obstacle majeur ». Aucun obstacle ou presque. Car pour le réaliser, il faut de la place. L'édile lorgne sur une parcelle de terrain militaire située en face du restaurant Courtepaille. « J'ai rencontré il y quatre ans Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Défense, pour pouvoir en acheter 2 hectares. Sur le principe, nous avons obtenu son accord. Mais maintenant, il faut pouvoir le finaliser. » De la place et aussi de l'argent. Pour pallier les coûts, en cours d'estimation, la municipalité s'est associée au conseil général et la copropriété de Vélizy 2.

Le projet encore à l'état d'ébauche a cependant toutes les chances de son côté. La direction régionale de l'équipement d'Ile-de-France a émis un avis favorable et sollicitera une décision du ministre en ce sens. En attendant, la mairie a décidé de mener de nouvelles études techniques dès le second trimestre 2010.

Les travaux pourraient commencer dès 2013 et l'échangeur voir le jour deux ans plus tard. « L'opération avance. On attend beaucoup de cet ouvrage», conclut avec enthousiasme le maire.