• un risque de fissuration de vos habitations pendant le creusement du tunnel,
  • des vibrations au passage de chaque métro,
  • un projet qui pourrait ne pas voir le jour avant 15 ans,
  • un projet dont le coût risque de déraper de plusieurs milliards d'euros,
  • des moyens plus faibles des collectivités dans le domaine social, culturel, éducatif, les investissements étant accaparés par ce projet,...

Il n'est pas sûr que la réponse soit aussi affirmative.

Toutes ses questions devraient être posées avant la décision définitive sur Arc express et le métro du Grand Paris.

N'hésitez pas à dénoncer ces projets grandioses qui se feront au détriment de projets simples, peu coûteux et rapides de mis en oeuvre.

Réagissez lors des débats publics sur Arc Express et sur le Grand Paris

Pour plus d'information : nos réflexions sur le grand Paris