chantier_interdit_au_public.jpgIl n'y a peut être pas d'argent pour l'éducation nationale avec des réductions de postes massifs mais il y a une enclave qui échappe aujourd'hui à la crise : la société du Grand Paris et le projet Arc express. On nous annonce que d'ici l'année prochaine il y aurait une centaine d'emplois de créés pour le Grand Paris. Le STIF veut faire de même avec le projet Arc Express en embauchant une quinzaine de personnes. Créer plus d'une centaine de postes et dépenser des dizaines de millions d'euros en études diverses et variées sur des projets qui ne verront peut être jamais le jour n'a pas l'air de chagriner nos élus locaux.

Messieurs HUCHON et SARKOZY feraient bien d'arrêter leur enfantillage et consacrer leur énergie et notre argent aux urgences de l'éducation, du logement, du travail,de la précarité sociale, de la protection de l'environnement...

Il existe d'autres solutions moins pharaoniques en terme de transport qui méritent tout autant d'être discutées.

Pour plus d'information : nos réflexions sur le grand Paris