Le Maire de Châtillon (star des publicités institutionnelles des marchands de béton) trouve que, décidément, les actions de ses concitoyen·ne·s contre ses projets, cela commence à bien faire. En tant que député, il a déposé un projet de loi, avec toute la droite des Hauts-de-Seine, visant à rendre payant le dépôt de recours contre des permis de construire. Faire payer l'accès à la justice, on connaissait déjà cette innovation de Sarkozy ; entraver les actions des associations de riverains, c’est le combat anti-démocratique de ses sbires du 92.

Si vous n'êtes pas inscrit·e sur les listes électorales, n’oubliez pas de le faire avant Noël, pour pouvoir voter en 2012 aux présidentielles et aux législatives.

Jérôme Desquilbet
Châtillon écologie solidaire