Le Grand Paris Express dont le coût final augmentera d'au moins 50% à cause des dérapages lors du creusement des tunnels est le summum de ce gaspillage permettant d'assurer de confortables bénéfices aux multinationales des travaux publics.

Le piège mis en place par l'UMP, les centristes et les financiers est en train de se refermer dans la mesure où nombres d'élus de gauche, au lieu de prendre du recul pour analyser les conséquences de ces choix pharaoniques, sont là à quémander une gare d'arrêt dans leur ville. Peu se préoccupent de savoir comment on paiera le fonctionnement de tout ce système et le remboursement de tous ces emprunts.

Faire rêver avec ces investissement dans les grands projets est beaucoup plus facile que de proposer une multitude de solutions complémentaires qui, pour certaines, peuvent pourtant apporter une réponse rapide au problème des déplacements.

Une politique écologique privilégie les solutions rapides et simples de mise en oeuvre qui répondent au plus grand nombre et en même temps des politiques de moyens et long terme qui transforment réellement la société sans pression financière disproportionnée. C'est une garantie supplémentaire de maîtrise des coûts de la politique des transports.

Etre écologiste c'est donc se placer loin de la politique de démesure dans les transports,
Etre écologiste c'est proposer des solutions humaines à taille humaine,
Etre écologiste c'est construire une société ou nos enfants ne payeront pas nos erreurs d'aujourd'hui.

Redonnons du sens à la politique.

Francine Bavay, Europe Ecologie les Verts,

Conseillère régionale d'Ile de France, candidate EELV aux élections législatives sur la 12ème circonscription législative des Hauts de Seine Châtillon - Clamart - Fontenay Aux Roses - Le Plessis Robinson

Contact

Plus d'informations sur Francine BAVAY