L’entreposage en surface est la meilleure option aujourd’hui dans des conditions d’ultra sécurité ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

Le retraitement du combustible ne fait qu’aggraver la dangerosité du combustible dans la mesure où est crée du Mox c’est à dire un combustible contenant du plutonium, une des sources radioactives les plus toxiques actuellement, source également de prolifération.

Si Fukushima contient du plutonium c’est en partie à cause de la France et de la présence de Mox dans cette centrale.

Non seulement on accroît la dangerosité des réacteurs mais, en plus, on se retrouve avec un produit beaucoup plus dangereux que le combustible initial qui est beaucoup plus difficile à stocker.

La filière nucléaire nécessite aujourd’hui la circulation par bateaux et par train de combustibles hautement toxiques.

Nous ne savons donc que faire de nos déchets nucléaires. C’est une des raisons qui doit nous pousser à en produire de moins en moins et donc arrêter cette filière énergétique.

Organiser la transition énergétique dès aujourd’hui et programmer la fin du nucléaire c’est l’assurance de gérer au mieux le combustible irradié existant.

A suivre...

Francine Bavay, Europe Ecologie les Verts,

Conseillère régionale d'Ile de France, candidate EELV aux élections législatives sur la 12ème circonscription législative des Hauts de Seine Châtillon - Clamart - Fontenay Aux Roses - Le Plessis Robinson

Contact

Plus d'informations sur Francine BAVAY