Toutes les hypothèses n’ont pas été étudiées qui peuvent provoquer un accident majeur difficilement maîtrisable d’origine naturelle ou humaine :

  • une inondation majeure accompagnée d’un tremblement de terre entraînant la rupture de digues,
  • une sécheresse prolongée liée au réchauffement climatique entraînant une pénurie d’eau, accompagnée d’un tremblement de terre,
  • un pétage de plomb d’un salarié du nucléaire,
  • la prise en otage d’une centrale par un groupe terroriste,
  • la chute d’un avion, d’une météorite sur une centrale,

Quels risques ont pris nos gouvernants en construisant une centrale nucléaire à l’amont de Paris. Si un accident nucléaire majeur se produit sur une centrale comme celle de Nogent-sur-Seine, cela pourrait entraîner l’évacuation d’un poumon économique comme l’Ile-de-France et coûter à la France des milliers de milliards d’euros en perte de territoire mais également économiques.

Les montants sont tellement inimaginables que l'on se demande comment l'on a pu accepter de développer un système énergétique qui peut, avec une catastrophe, faire retourner la France au rang de nain économique.

Le risque n’a pas de prix et un certain nombre de centrales doivent être fermées rapidement. Pour les autres, la sécurité doit être renforcée le plus rapidement possible en attendant leur fermeture définitive.

Organiser la transition énergétique dès aujourd’hui et programmer la fin du nucléaire c’est l’assurance de limiter le risque d’un accident nucléaire majeur.

A suivre...

Francine Bavay, Europe Ecologie les Verts,

Conseillère régionale d'Ile de France, candidate EELV aux élections législatives sur la 12ème circonscription législative des Hauts de Seine Châtillon - Clamart - Fontenay Aux Roses - Le Plessis Robinson

Contact

Les billets de Francine BAVAY

http://bavay.eu