• On construit à coup de dizaines de milliards d'euros des nouveaux oléoducs ou gazoducs alors que ces énergies vont s'épuiser et que ces constructions, qui auront détruits des espaces naturels, ne serviront plus à rien une fois les gisements épuisés. On pourrait optimiser les systèmes existants,
  • On construits de nouveaux terminaux de méthaniers qui ne serviront plus à rien une fois qu'il n'y aura plus de gaz à transporter,
  • On va mettre en place des chaines de tris pour trier toujours plus de déchets alors que l'on pourrait dans de nombreux cas ne pas produire ces déchets,
  • On met des milliards d'euros dans des systèmes de stockage du carbone pour compenser les émissions des centrales à charbon alors qu'il est beaucoup plus rentable de diminuer nos consommations,
  • On met des dizaines de milliards d'euros dans des systèmes d'énergie centralisés (centrales nucléaires EPR, production d'hydrogène, nouvelles centrales à charbon) au bénéfice de quelques multinationales alors que les progrès faits dans les énergies renouvelables démontrent que d'ici quelques années la production décentralisée sera rentable au bénéfice de tous les particuliers,
  • On va investir des dizaines de millions d'euros dans des centres de compostage d'algues vertes alors que si on prend de réelles mesures de changement de pratiques agricoles, on n'aura plus d'algues vertes,

...

Si l'on réduit de 40% les émissions de CO2 d'ici 2025, on lutte contre le gaspillage de notre argent et des ressources naturelles.

Voter écologiste aujourd'hui pour lutter contre le changement climatique, c'est s'assurer que l'on investira notre argent dans des secteurs qui ont un réel avenir

A suivre...

Francine Bavay, Europe Ecologie les Verts,

Conseillère régionale d'Ile de France, candidate EELV aux élections législatives sur la 12ème circonscription législative des Hauts de Seine Châtillon - Clamart - Fontenay Aux Roses - Le Plessis Robinson

http://bavay.eu

http://chatillon.ecologiesolidaire.fr/tag/Bavay

Contact