Cette mandature débutée par le député Pémezec, invalidé avec interdiction de se représenter, puis poursuivie par le député Schosteck aura été pour notre circonscription d’un sinistre bilan. M. Schostek aura posé 32 questions et proposé deux lois dont une particulièrement remarquée portant sur la nécessité de retirer la résidence principale de l’impôt sur la fortune. Tout ceci en 4 ans. Adhérent au mouvement de la droite populaire, il aura voté toutes les lois sur le désengagement de l’État, de la réduction de moyens, et doit bien assumer l’échec le plus total dans le domaine de l'emploi, de la santé et du pouvoir d’achat.

En tant que maire de Châtillon, il aura appliqué à cette échelle la même politique de transfert d’argent public vers le privé.

Mettre l’écologie au centre de notre économie (énergie, bâtiment, agriculture…), cela permettra de générer des centaines de milliers d’emplois et de restaurer notre pouvoir d’achat aujourd’hui capté par un petit nombre.

Jérôme Desquilbet
Conseiller municipal