Pour redonner espoir à vos enfants, petits enfants et arrière-petits enfants, en tant que députée, je porterai auprès de mes collègues, un projet écologique et solidaire pour la jeunesse.

Avec ce projet, je donnerai les moyens à toutes les politiques publiques éducatives, sociales, de santé publique, environnementales, … d’avoir les moyens humains pour être enfin efficaces et sortir la société de la précarité sociale et écologique.

En temps de guerre, les nations ont été capables de mobiliser des moyens financiers énormes et d'envoyer notre jeunesse se faire tuer. Cela a été accepté par la population pour défendre la patrie. Aujourd'hui les Etats sont capables de mobiliser des centaines de milliards d'euros pour empêcher des intérêts financiers de faire faillite alors que des politiques de rationnement sont en œuvre au niveau de l'éducation, du social, de la santé, de la protection de l'environnement. En temps de paix on devrait être capable de la même mobilisation pour répondre aux urgences sociales et environnementales et éviter ainsi de nouvelles guerres.

Francine BAVAY propose le service citoyen écologique et solidaire pour la jeunesse

Ce projet c’est :

  • un véritable travail de 3 ans pour tous les jeunes de 18 à 25 ans qui le souhaitent, au service de la collectivité nationale,
  • un véritable travail rémunéré sur la base du SMIC soit 1 100 euros net par mois pouvant également se décliner sur une base de travail de 80% avec la possibilité de financer pendant les 20% restant un projet personnel comme le permis de conduire, la création d’une entreprise, une formation personnelle, du bénévolat,… jusqu’à concurrence de 3000 euros par an inscrit sur un capital formation,
  • une activité rémunérée pour 1 million de jeunes sur une durée de 3 ans,
  • 330 000 jeunes embauchés chaque année dans la fonction publique de l’Etat, hospitalière et les collectivités territoriales,
  • 18 milliards d’euros par an financé par la solidarité nationale (5 milliards prélevés sur 10% les français les plus riches, 8 milliards par l’augmentation de 0,3% par an de la TVA sur une période de 3 ans, 2 milliards par les recettes nouvelles de TVA générée par la consommation des jeunes, 1 milliard d’économies en contrats aidés et aides directes aux jeunes, 1 milliard sur les fonds destinés à la formation, 1 milliard par les collectivités territoriales)
  • la possibilité de commencer à cotiser à la retraite avant 25 ans, des recettes nouvelles pour la sécurité sociale et l’assurance chômage,
  • la nécessité que ces postes ne viennent pas remplacer des postes existants de fonctionnaires,
  • 300 000 jeunes dans l’éducation nationale pour lutter contre l’échec scolaire, 50 000 jeunes au ministère de l’écologie pour contribuer à la protection de l’environnement, 50 000 jeunes au ministère de la santé, 50 000 jeunes dans les commissariats en pré-accueil du public, 50 000 jeunes dans les quartiers en difficultés pour lutter contre la précarité, 50 000 jeunes à l’étranger pour défendre la culture française, 50 000 jeunes dans les maisons de retraite publiques ou en lien avec les personnes âgées isolées, 50 000 jeunes dans les établissement de personnes handicapées, ….

Les effets bénéfiques du service citoyen écologique et solidaire pour la jeunesse

Francine BAVAY porte ce projet car il conduira à :

  • une très forte baisse du chômage et un meilleur niveau de formation des jeunes,
  • de nouveaux revenus dans des centaines de milliers de familles,
  • La réduction des situations de surendettements et d’impayés,
  • une réduction sensible des actes de délinquance et du sentiment d’insécurité,
  • une très forte réduction de l’isolement des personnes âgées,
  • un renforcement des liens entre générations,
  • des personnes handicapées mieux prises en charges et mieux accompagnées,
  • moins de précarité pour la jeunesse et plus de sécurité pour les personnes âgées,
  • une forte réduction des trafics dans les cités,
  • une réduction des faux permis de conduire,
  • une nouvelle chance donnée aux jeunes sortis du système scolaire avec un accompagnement renforcé et les moyens pour qu’aucun jeune ne sorte du système scolaire sans savoir lire et écrire,
  • la création de nouvelles missions de services publiques avec enfin des moyens pour y répondre,
  • la fin des effets d’aubaine pour les entreprises qui ne pourront plus jouer sur la précarité des jeunes pour les embaucher au frais de l’Etat et qui ne les mettront plus en concurrence avec les travailleurs âgés,
  • 18 milliards d’euros qui seront directement investis dans l’économie et qui ne serviront pas à la spéculation,
  • une amélioration de l’image de la France partout dans le monde,...

« Avec ce projet, je veux que les jeunes puissent être le fer de lance de la destruction de la misère, la protection de l’environnement, la lutte contre l’échec scolaire et la délinquance, la réduction des conflits et de l’isolement en construisant des centaines de milliers de projets collectifs et une société fondée sur la solidarité. »

« Le service citoyen écologie et solidaire c’est la sécurité pour tous »

Francine BAVAY

Chroniques de 2014 du service citoyen écologique et solidaire

Bernard et Juliette L. vivaient du RSA depuis que Bernard 52 ans avait été licencié de son entreprise. Leurs deux enfants Anna et Pierre de 20 et 22 ans ne trouvaient pas de travail. Pierre a été embauché dans une maison de retraite de sa commune pour être présent auprès les personnes âgées et organiser des activités collectives. Anna a été embauchée dans l’école élémentaire à côté de chez lui pour accompagner un jeune autiste. Les revenus de la famille sont passés de 1000 euros par mois à plus de 2000 euros. Anna et Pierre ont passé le permis de conduire la première année sur leur quota de formation. Pierre suit maintenant une formation qualifiante pour devenir infirmier et Anna prépare son bafa.

Annabelle M., 27 ans vivait seule avec son enfant. Elle touchait 600 euros de RSA. Annabelle effectue depuis 2013 son service citoyen dans la police nationale pour mieux accueillir les victimes et préparer avec elle le pré-remplissage de leur dossier. Elle touche 1200 euros par mois. Elle prépare le concours de commissaire de police.

Vincent J., 22 ans n'avait pas de ressources et ne pouvait toucher le RSA. Il vivait de petits boulots lui permettant tout juste de gagner 400 euros par mois. Il vient de trouver un service citoyen écologique au ministère de l'environnement pour être sur le terrain avec les services de l'Etat et assurer la mise en oeuvre des mesures de protection d'un site natura 2000 renfermant des moules perlières d'eau douce. Il touche dorénavant 1 100 euros par mois et prépare le concours de la fonction publique de l'Etat.

Jennifer A. 18 ans et Benoit P. 19 ans, vivent encore chez leurs parents et galèrent depuis l'âge de 16 ans. Ils n'ont pas encore de revenus. Benoit a été embauché par sa ville pour aller porter des repas aux personnes âgées et assurer une présence régulière auprès d'une dizaine de personnes pouvant difficilement se déplacer. Il a repris une formation pour apprendre à lire et à écrire. Jennifer aide les habitants d'une cité dans leurs démarches quotidiennes. elle prépare le concours d'éducatrice. A eux deux il gagnent plus de 2000 euros par mois ce qui leur permet enfin de vivre ensemble.

Alexa R. 23 ans, est espagnole. Elle fait parti des 10 000 jeunes espagnols embauchés par l'éducation nationale pour favoriser l'apprentissage de l'espagnol dans les écoles élémentaires françaises. Universitaire, la crise espagnole l'avait laissé sans emploi. Elle gagne dorénavant 875 euros par mois et une journée par semaine elle se forme à la gestion d'une entreprise car elle souhaite monter sa propre entreprise.

Isabelle G. 19 ans est partie travailler en Egypte pour le centre culturel français du Caire et favoriser l'apprentissage de la langue et de la culture françaises aux égyptiens.

Mohamed S., 21 ans est parti à Alger, pays d'origine de ses grands parents pour aider l'ambassade de France à implanter des entreprises françaises en Tunisie. Ses études de gestion et sa connaissance de la langue arabe est une chance pour la France. Il prend des cours pour perfectionner son arabe. Il souhaite plus tard travailler dans une entreprise française qui exporte en Algérie, voire monter sa propre entreprise.

« Pour le service citoyen écologie et solidaire votez Francine BAVAY»

Francine Bavay, Europe Ecologie les Verts,

Contact
Conseillère régionale d'Ile de France, candidate EELV aux élections législatives sur la 12ème circonscription législative des Hauts de Seine Châtillon - Clamart - Fontenay Aux Roses - Le Plessis Robinson

http://bavay.eu
http://twitter.com/#!/bavay
http://www.facebook.com/bavay.eu
http://chatillon.ecologiesolidaire.fr/tag/Bavay