À Châtillon, la précédente campagne des cantonales a permis aux Verts et aux châtillonnais·e·s mobilisé·e·s de stopper le projet d'élargissement de la D 906 de 4 à 6 voies. Ce projet, lié au futur tramway T6, était soutenu par l'UMP et le PS. Depuis, Jérôme Desquilbet, Arlette Gailhard et le groupe local des Verts ont continué leurs actions pour que le futur transport en commun Viroflay-Vélizy-Châtillon soit prolongé jusqu'à Paris. Jérôme Desquilbet, partisan d'un transport au réel service des usagers, s'est avéré être le principal opposant au maire de Châtillon et aux élus de droite des Hauts-de-Seine qui, eux, soutiennent un projet qui va venir sursaturer la ligne 13 du métro, et se sont soumis au lobby d'un industriel qui veut placer sa technologie défaillante.

Cette opposition est typique des choix politiques à faire dans les Hauts-de-Seine et en Île-de-France. Europe écologie - les Verts veulent une consolidation de l'existant, des services aujourd'hui et maintenant, au lieu de délires technocratiques qui vont dégrader notre futur.

C'est pourquoi Jérôme Desquilbet a également soumis un cahier d'acteur dénonçant pour les projets Grand Paris et Arc Express des choix d'investissements pharaoniques, faits au détriment du logement social et de l'intérêt des usagers.

  • Jérôme Desquilbet, 47 ans, habite à Châtillon depuis 32 ans. Il travaille en ingénierie des logiciels et est également spécialiste en aménagement du territoire et transports. Il a trois enfants étudiants et lycéens. Militant de la cause cycliste en Île-de-France, il est également conseiller municipal d'opposition depuis 2001.
  • Arlette Gailhard, 61 ans, mariée, mère et grand-mère. Elle est actuellement retraitée après 40 années d'activité et de syndicalisme dans la banque et la finance. Elle habite à Châtillon depuis 37 ans et est trésorière de l'association "Cadre de vie Châtillon". Elle est également conseillère bénévole dans une association d'aide à la création d'entreprise.