Pour améliorer nos conditions de déplacements, nous devons :

  • Améliorer l'offre de transports en commun
  • Prolonger la ligne 13 du métro, de Châtillon à Bagneux
  • Augmenter les zones sécurisées pour les piétons et les vélos
  • Imposer des parkings de 2 à 4 vélos pour tout nouveau logement
  • Systématiser les zones 30 aux endroits fréquentés par les enfants et/ou les personnes âgées
  • Faciliter la vie des utilisateurs de fauteuil, poussette ou canne blanche
  • Nous devons remettre à plat le projet actuel de tramway.

Image du tract (cliquer pour agrandir) :

Image du tract Coeur de ville

Pourquoi le projet actuel de tramway est-il mauvais, en particulier pour Châtillon ?

Ce tram dégradera les conditions de transport des châtillonnais :

  • La ligne 13 est saturée depuis plusieurs années.
  • Le projet de tram, qui ne va pas jusqu'à Paris, prévoit pourtant d'y déposer tous les nouveaux voyageurs
  • Le nombre d’arrêts sur la D906 sera diminué de moitié par rapport aux bus actuels
  • Le temps d'attente entre deux rames sera plus long qu'avec les bus
  • Le trajet jusqu’à la Porte d’Orléans nécessitera un changement
  • La période de travaux n'est pas anticipée ni concertée
  • Lors de l'enquête publique, la RATP reconnaissait que le tram allait être saturé dès sa mise en service.

Ce n'est pas un tram comme à Paris mais un tram sur pneu avec rail de guidage central. Cette technologie n'est toujours pas au point

  • Danger : un seul constructeur, Translohr, pour notre tram. Caen et Nancy (autre système sur pneu, abandonné par Bombardier) ne savent pas faire évoluer leur système
  • Un compte-rendu de la RATP nous informe qu'elle n'était pas favorable au Translohr qui lui a été imposé par les élus locaux
  • Le Translohr a systématiquement déraillé lors de sa mise en service
  • Son rail central provoque de nombreux accidents graves pour les deux roues
  • Bien qu'aussi cher qu'un tram sur rails, le tram sur pneus transportera moins de monde
  • Il oblige au bétonnage de la chaussée pour éviter les ornièrages ; et ce bétonnage ne convient qu'à ce système.

Les coûts prévus dérapent déjà (456 millions d'euros soit +30% en un an), empêchant la réalisation d'autres projets de transports en commun.

Avec le projet actuel de tramway, nous allons aujourd'hui vers un fiasco technique et financier. Pour que Châtillon ne soit pas associé à un futur scandale, les élus de cette liste ont alerté le Président de la Cour des Comptes. Le 9 mars 2008, aux élections municipales, choisissons pour Châtillon, un projet ambitieux, écologiquement durable et économiquement efficace.

Nous voulons un projet 3 à 5 fois moins coûteux, de mise en œuvre plus rapide, évolutif et surtout qui aille jusqu'à Paris

Par exemple une solution technique fondée sur des bus articulés à grande capacité circulant sur une voie réservée, de type “busway” (service équivalent à celui d'un tramway), qui aille jusqu’à la porte d’Orléans et qui soit compatible avec une évolution future comme un tramway sur rail ou des bus très peu polluants.

image.png Tract transports en .pdf

pour plus d'info notre rubrique Tramway