Il s'agit des violences conjugales dont sont victimes les femmes et les enfants.

Les violences faites aux femmes ne sont pas une affaire privée. Il faut lever le tabou. Il s’agit de délits et de crimes qui doivent être punis par la loi, dont trop de femmes sont encore victimes, et qui ont pour conséquences, de très nombreux problèmes de santé, voire la mort.

Dans notre pays, tous les deux jours, une femme décède sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Cette situation ne peut plus être tolérée.

Une municipalité peut agir contre les violences faites aux femmes.